Fort Knox à Mühleberg

Y a-t-il a Mühleberg des réserves d’or comme a Fort Knox aux États-Unis? La réponse est non. Mais le centre d’exploitation est tout aussi bien protégé ou presque. Il s’agit en effet d’une infrastructure critique.

Vu de l’extérieur, le centre d’exploitation (CE) de Mühleberg est un bâtiment sans prétention. Mais si on s’aventure pres du site, on constate rapidement l’important dispositif de sécurité: avec ses hautes clôtures, ses caméras de surveillance et son portail en fer épais, le CE est un Fort Knox miniature. Il y a une raison a cela: a l’intérieur, l’infrastructure critique, notamment l’ensemble du réseau haute et moyenne tension de BKW, est pilotée et surveillée sur une multitude d’écrans. Les gestionnaires en sont responsables. Outre la surveillance, ils prennent aussi contact avec les clients en cas de panne. Il y a toujours un ingénieur de piquet présent sur place.

Le réseau de BKW est vaste. Il s’étend sur plus de 20 000 kilomètres, de la France a l’Oberland bernois en passant par le Jura. Ce réseau distribue l’électricité a plus d’un million de personnes, 24 heures sur 24. Ou presque. Car malgré les investissements et la maintenance, les pannes, dues par exemple a des événements naturels, ne peuvent pas être totalement évitées. Ce fut le cas en janvier 2018. La tempête Eleanor avait maintenu sous pression le personnel du CE. Près de 40 000 clients avaient été privés d’électricité. Nul besoin de préciser que les téléphones du CE ont chauffé.

Le centre d'exploitation a un jumeau

Pendant la pandémie, la situation était différente: pour réduire le risque de contagion, la plupart des 55 membres du personnel ont travaillé à domicile. «Le covid est surtout synonyme d’isolement pour nous», explique Stephan Schmitt, responsable du CE réseau. Pendant des semaines, seuls les collaborateurs absolument nécessaires à l’exploitation quotidienne, les gestionnaires, ont travaillé dans le CE. Et pour la première fois, le CE d’urgence, son jumeau, a aussi été utilisé pendant la pandémie. Il est situé à une vingtaine de kilomètres de Mühleberg. «Ici, toutes les installations sont redondantes de celles de Mühleberg, même la machine à café», explique Stephan Schmitt. Ce CE redondant, qui a été ou sera adapté aux dernières normes techniques en 2021/2022, est toujours en service, en mode «veille à chaud» pour ainsi dire. On peut y recourir a tout moment en cas de besoin.»

Portrait Stephan Schmitt
Stephan Schmitt travaille chez BKW depuis 2013. D’abord en tant que responsable de la Gestion régionale des mandats Mittelland, puis en tant que responsable Exploitation réseau, Planification et Engineering au centre d’exploitation. Schmitt dirige cette dernière depuis 2018. (Photos: Severin Jakob)
«Nous pouvons toujours recourir au le centre d’exploitation redondant, comme pendant la pandémie.»
Stephan Schmitt, responsable du CE réseau

Multilingue et service 24 heures sur 24

Datant des années 1970, le CE de Mühleberg attend lui aussi une cure de jouvence. Un nouveau logiciel aidera les gestionnaires à résoudre les erreurs. Cependant, une chose n’est pas dans ses cordes: si des lignes sont endommagées par une tempête, les électriciens devront toujours se déplacer pour les réparer, quel que soit le temps.

Nos gestionnaires interviennent 365 jours par an, 24 heures sur 24. «La charge de travail étant généralement plus importante le jour – les gens sont debout et au travail – que le week-end ou la nuit, l’affectation oscille entre deux et six collaborateurs», poursuit Kasimir Egli, responsable Dispatching. Dans des situations exceptionnelles, par exemple des orages, le personnel reçoit du renfort le week-end et la nuit. La planification des équipes est particulièrement exigeante, les régions desservies étant aussi bien francophones que germanophones. «Cependant, la disponibilité pour remplacer ou venir en renfort des collègues est en général excellente», souligne le chef des gestionnaires. D’ailleurs, Kasimir Egli n’évoque que des collègues masculins. En effet, son équipe ne compte pour l’instant que des hommes.

Portrait Kasimir Egli
Kasimir Egli, responsable Dispatching.

Le back-office du centre d’exploitation

Philippe Rothermann fait également partie de la direction quadripartite du poste de contrôle central. Il est responsable du back-office de l'exploitation du réseau. Les 18 collaborateurs ont notamment pour mission de mettre à disposition les systèmes de contrôle-commande, de clarifier les processus d'exploitation, de réaliser des enquêtes et des études de réseau, de collecter des statistiques, d'établir des plans de déconnexion et de coordonner les projets de construction en respectant la sécurité du réseau. Rothermann a divisé son équipe en deux groupes de spécialistes. Rothermann cite deux défis principaux : D'une part, c'est un défi d'entretenir l'échange entre tous les membres de l'équipe. «Les collaborateurs sont des experts dans certains domaines. Ils doivent partager ces connaissances avec leurs collègues, notamment pour le service de garde», explique-t-il. «De plus, quand on est de garde, on ne sait jamais à quoi s'attendre.» Quels sont les événements qui se produisent ? Quelles sont les questions posées par les clients ? «Mais grâce à une très bonne équipe de répartiteurs et au back-office, ce défi peut être relevé sans problème.»

 

Portrait Philippe Rothermann
Philippe Rothermann coordonne toutes les manœuvres sur le réseau BKW. Il est également responsable des ingénieurs de piquet, de l’exploitation de système de conduite du réseau et des installations de télécommande centralisée.

Protection de l'infrastructure critique

Responsable Grid Communications, Martin Hofmann revient sur la diversité des missions du CE. Son équipe élabore et exploite les systèmes informatiques et de télécommunication dédiés a la gestion de l’exploitation du réseau et a la conduite réseau. Cela peut paraître très technique, et c’est le cas. Sur la base de ces systèmes, la subdivision «Exploitation réseau, Planification et Engineering» exploite et surveille le système de conduite du réseau, autrement dit les sous-stations, certaines stations de transformation, les stations de couplage et les interrupteurs sur mât. Parmi les tâches de Grid Communications figure aussi la maintenance des immenses serveurs installés dans les sous-sols du centre d’exploitation et de celui d’urgence. «Nos systèmes et infrastructures font face a une exigence de taille: leur disponibilité», affirme Martin Hofmann. Ils doivent continuer de fonctionner même lorsque les moyens de communication publics tels qu’Internet, la téléphonie fixe, la téléphonie mobile, la télévision et la radio ne sont plus disponibles, notamment en cas de panne de courant régionale ou nationale majeure, «autrement dit lorsque la Suisse est plongée dans le noir», poursuit-il. «Par ailleurs, nous protégeons au mieux nos systèmes et infrastructures contre les cyberattaques.» Il n’est donc guère surprenant que le CE soit aussi solidement protégé qu’un petit Fort Knox.

 

Portrait Martin Hofmann
Martin Hofmann et son équipe élaborent et exploitent les systèmes informatiques et de télécommunication dédiés a la gestion de l’exploitation et a la conduite réseau.
Teaserbild Kompetenzfelder Energy, Power Grid und Infra Service

Power Grid

Informations sur le réseau de distribution de BKW Power Grid et sur les services proposés aux particuliers et aux grands clients: raccordement au réseau, utilisation du réseau, éclairages ou construction de réseaux et d’installations.

Article de Inmotion

Cet article vient de «Inmotion», le magazine du personnel du groupe BKW. Vous trouverez le numéro complet au format PDF ici.

 

Auteurs

Commentaires

BKW est ouverte à un dialogue en ligne respectueux (notre nétiquette) et accueillera volontiers vos commentaires et vos questions. Pour les questions qui ne correspondent pas au sujet ci-dessus, veuillez utiliser le formulaire de contact.

Pas encore de commentaires

Articles similaires