Une Start-up aux ambitions convaincantes

La start-up Energy Solutions a toujours une touche de Silicon Valley. Mais le nouvel acteur sur le marché allemand (des installations haute tension) a de grandes ambitions. Avec ses services énergétiques innovants, l’unité commerciale de BKW Infra Services Europa SE entend se développer bientôt au-delà des frontières allemandes.

Malgré l’interview vidéo, l’entrain d’Alexandra Krämer est presque physiquement palpable: «Je suis heureuse, car je peux contribuer à la transition numérique et à la décarbonisation des services du réseau électrique», déclare-t-elle dans son casque depuis son nouveau bureau de Weiterstadt, en Allemagne, près de la ville universitaire de Darmstadt. «En tant que start-up, nous voulons occuper un créneau où seuls quelques fournisseurs de systèmes indépendants des fabricants sont actifs.»

Le «nous» fait référence aux cinq collaborateurs d’Energy Solutions: Heiko Richter, responsable d’Energy Solutions; Peter Jäger, directeur commercial; Jürgen Barthel, responsable Engineering & Projects; Peter Nast, responsable Ventes, ainsi qu’Alexandra Krämer, responsable Innovation & Numérisation, qui s’exprime au nom de ses collègues.

«En tant que start-up, nous voulons occuper un créneau où seuls quelques fournisseurs de systèmes indépendants des fabricants sont actifs.»
Alexandra Krämer

Le réseau électrique est en retard sur la transition énergétique

Depuis le début de cette année, ils ont créé la start-up Energy Solutions, rattachée à BKW Infra Services. Les grands moteurs de leur marché sont l’interconnexion du réseau électrique européen, le démantèlement de la production d’électricité conventionnelle et l’expansion des énergies renouvelables.

Au cours des dix dernières années, la part des énergies renouvelables dans le mix d’électricité allemand n’a cessé d’augmenter. «Mais le réseau électrique ne s’est pas développé au même rythme», explique Alexandra Krämer. Pour que l’extension du réseau suive le rythme de la transition énergétique, les exploitants de réseaux de transport élaborent tous les deux ans le plan de développement du réseau, que le gouvernement fédéral allemand transpose en droit applicable. Le plan précise quels tronçons du réseau doivent être développés et quand. «Ce document nous donne une sécurité de la planification.» Outre la socié­té Energy Solutions récemment créée, la filiale de BKW LTB Leitungsbau GmbH est également active dans le domaine de l’extension du réseau et joue un rôle important dans la mise en oeuvre du plan de dé­veloppement du réseau.

«Nos collègues de LTB nous aident également beaucoup en termes d’organisation interne», précise Alexandra Krämer. En tant que start-up, Energy Solutions ne dispose pas encore de son propre dépar­tement RH ni des autres structures administratives nécessaires. «Nous sommes très reconnaissants de pouvoir compter sur les Shared Services de LTB.» De plus, l’étroite collaboration avec Arnold et BKW Engineering permet à la start-up de se concentrer sur l’essentiel: «Nous pouvons consacrer toute notre énergie à l’expansion de la start-up pour devenir rapidement opérationnels et nous développer», confirme Alexandra Krämer.

Une forte demande en solutions de stockage

Le coeur de métier d’Energy Solutions concerne les postes de transformation ou sous-stations, comme les appellent les Suisses. «Nous concevons l’extension et la construction de nouveaux postes de trans­formation et mettons en oeuvre la planification sur le plan technique. Par exemple, avec des installations de compensation intégrées», explique Alexandra Krämer. Cela est nécessaire, dit-elle, pour assurer la stabilité du réseau électrique lors du transport de l’énergie dans les différents niveaux du réseau. «En outre, nous prévoyons également de raccorder des installations de stockage, sous la forme actuellement requise, par exemple, dans le sondage du marché de TransnetBW pour le projet Netzbooster.» Ces mesures permettent de stabiliser le réseau électrique, qui est fortement sollicité par la volatilité des énergies renouvelables.

La demande dépasse les frontières allemandes. Elle constitue la base des plans de croissance internationaux d’Energy Solutions, qui cherche à s’étendre de l’Allemagne à d’autres pays européens via l’Autriche.

Photo de groupe
Une équipe bien rodée (de gauche à droite): Jürgen Barthel, Peter Nast, Peter Jäger, Alexandra Krämer, Heiko Richter. Photos: Alex Becker

Esprit de start-up sur le toit-terrasse

L’atmosphère dans les bureaux du siège se caractérise par un esprit de start-up. «Lorsque nous pourrons enfin organiser un barbecue sur notre toit-terrasse, la Silicon Valley ne sera plus très loin», dit-elle en riant. Pour le moment, les cinq membres fondateurs ne travaillent pas souvent ensemble au bureau à cause de la pandémie. «Nous nous connaissons depuis longtemps, ce qui facilite ces conditions initiales», déclare-t-elle. Tous les cinq ont travaillé ensemble chez leur employeur précédent.

 

«Nous sommes animés pardes idées innovantes,créatives et numériques.»
Alexandra Krämer

Pourquoi changer pour une start-up à 50 ans?

La plupart des collègues de bureau d’Alexandra Krämer ont plus de 50 ans. On leur a souvent demandé pourquoi ils changeaient encore à présent pour une start-up. «Nous sommes fortement motivés par des idées innovantes, créatives et numériques», explique Alexandra Krämer, au nom de toute l’équipe. «En outre, nous sommes convaincus de l’idée d’un bilan neutre en CO2.» La protection du climat ne devrait pas seulement être un sujet pour les jeunes, mais aussi un objectif pour l’industrie. «Pas seulement pour les produits, mais aussi dans la manière dont nous coopérons.» Fidèle à ce principe, Energy Solutions prévoit d’élaborer une stratégie de durabilité d’ici la fin de l’année et de s’engager à être neutre en CO2 d’ici 2030.

 

À la mémoire de Peter Nast

C’est avec beaucoup de tristesse que nous avons appris après avoir terminé cet article le décès inattendu de Peter Nast à l’âge de 57 ans. Nous adressons nos plus sincères condoléances à tous ses proches. Cet article paraît après concertation avec sa famille en souvenir de Peter Nast.

 

Article de Inmotion

Cet article vient de «Inmotion», le magazine du personnel du groupe BKW. Vous trouverez le numéro complet au format PDF ici.

 

Auteurs

Commentaires

BKW est ouverte à un dialogue en ligne respectueux (notre nétiquette) et accueillera volontiers vos commentaires et vos questions. Pour les questions qui ne correspondent pas au sujet ci-dessus, veuillez utiliser le formulaire de contact.

Pas encore de commentaires

Articles similaires