Un trio pour un duo

Deux tours, 177 appartements et 22 étages: ce qui se construit en ce moment dans le centre de Zurich est un véritable parti pris architectural qui répond au nom de Letziturm. Dans ce nouveau complexe résidentiel, les filiales de BKW, swisspro Automation, Sigren Engineering et pi-Systems, assurent un climat idéal.

Le soleil rouge-orange s’enfonce dans la brume hivernale sur le flanc de l’Uetliberg, près de Zurich. Dissimulant à peine sa joie, la famille Hofstetter regarde la ville depuis son salon, les yeux rivés sur la double tour du projet Letziturm. Fin 2022, leur vieux rêve d’un appartement en ville se réalisera lorsqu’ils prendront leurs quartiers dans le nouveau lotissement. D’ici là, les travaux se poursuivent.

Entre les gares d’Altstetten et de Hardbrücke, les CFF transforment un site commercial et industriel vieillissant en une nouvelle zone urbaine en plein coeur de Zurich. S’intégrant harmonieusement sur le plan architectural au paysage urbain, les deux édifices en sont une composante essentielle: avec ses deux tours élancées, surélevées à la base du bâtiment, le projet Letziturm comprend un total de 177 appartements répartis sur 22 étages. Appartements familiaux, communautés résidentielles ou ménages individuels, le mélange d’utilisatrices et d’utilisateurs y sera hétérogène. Il faut ajouter à cela les locaux commerciaux du rez-de-chaussée.

Le cerveau du projet Letziturm

Ce qui fait le lien entre toutes les pièces de la Letziturm, c’est swisspro Automation SA, une entreprise de BKW Building Solutions. «Tout le traitement de l’eau chaude, de la chaleur et de l’air est contrôlé par notre système, nous sommes donc responsables de l’intégralité des flux énergétiques», explique Martin Suter, directeur général du projet pour l’automation de la Letziturm. Une fois le système programmé, testé et réglé, l’automation swisspro en tant que telle ne sera plus nécessaire. La conduite du complexe immobilier fonctionnera de façon parfaitement autonome. «En cas d’erreurs, nous pouvons à tout moment accéder au système à distance », renchérit Martin Suter. «Notre système de conduite est le véritable cerveau de toute l’installation », dit-il fièrement.

L’ensemble du quartier, et donc des bâtiments, seront un jour alimentés par un réseau dit «anergie», autrement dit un vaste réseau permettant de transporter la chaleur à un niveau de température peu élevé. La Letziturm sera la première centrale énergétique du genre fonctionnant sur cette base. Et Martin Suter d’ajouter: «La programmation et l’ingénierie constituent pour nous un défi immense, puisque ce type d’installations n’est pas très répandu. C’est donc une grande première à laquelle nous nous préparons avec impatience.»

Martin Suter
Martin Suter, responsable opérationnel chez swisspro Automation AG et directeur général du projet automation des bâtiments pour la Letziturm, coordonne les entreprises issues du réseau BKW.

Pour ce contrat, swisspro Automation mutualise son savoir- faire avec deux partenaires du réseau: pi-System fournit les instruments de mesure énergétique de l’installation et s’occupe des caractéristiques énergétiques pour les CFF. Sigren Engineering AG installe le système d’exploitation, lequel sera connecté au système de gestion des installations de CFF Immobilier à l’échelle nationale.

 

«Nous en apprenons beaucoup en ce moment»

C’est la première fois que les entreprises apparaissent sur le marché dans cette configuration. «La Letziturm nous donne l’occasion de démontrer aux clients nos compétences groupées issues du réseau», affirme Martin Suter. En tant que directeur général du projet, il travaille en étroite collaboration avec les partenaires et coordonne de surcroît les travaux avec Allreal, entreprise générale responsable de la construction pour le compte des CFF et en contact permanent avec ces derniers. Rudolf Item, responsable de département et Key Account Manager pour CFF Immobilier chez Sigren Engineering AG, est familier de la collaboration avec les CFF grâce à d’autres projets de système d’exploitation. Pour lui, «c’est une chance immense de pouvoir exclusivement travailler avec des entreprises du réseau BKW pour ce marché. Nous en apprenons beaucoup en ce moment sur la façon dont nous pouvons durablement optimiser cette collaboration au sein du groupe BKW.»

En attendant, Madame Hofstetter se trouve au sommet de l’Uetliberg et montre de loin les deux tours à ses enfants. Elles prennent chaque jour un peu plus forme. Bientôt, le rêve des Hofstetter deviendra réalité.

Analyse des données: des bâtiments autodidactes

Analyse des données: des bâtiments autodidactes

Un bâtiment qui contrôle et améliore lui-même en permanence ses installations techniques? Ce qui est digne d’un scénario hollywoodien est déjà une réalité au cœur de Zurich. Grâce à l’analyse des données et à l’intelligence artificielle, BKW Building Solutions accroît non seulement l’efficience énergétique des bâtiments, mais aussi le confort.

Article de Inmotion

Cet article vient de «Inmotion», le magazine du personnel du groupe BKW. Vous trouverez le numéro complet au format PDF ici.

 

Auteurs

Commentaires

BKW est ouverte à un dialogue en ligne respectueux (notre nétiquette) et accueillera volontiers vos commentaires et vos questions. Pour les questions qui ne correspondent pas au sujet ci-dessus, veuillez utiliser le formulaire de contact.

Pas encore de commentaires

Articles similaires