AEK, onyx et BKW unissent leurs forces pour le réseau du futur

Prêtes pour la transition énergétique grâce au regroupement

L’évolution de l’environnement du marché et un monde énergétique de plus en plus décentralisé constituent un défi majeur pour le développement ciblé des réseaux de distribution. D’importants investissements dans la technologie et la sécurité sont nécessaires pour maintenir une qualité d’approvisionnement élevée à l’avenir. C’est la raison qui a amené trois gestionnaires de réseau de distribution du groupe BKW, en l’occurrence BKW, AEK et onyx, à unir leurs forces à partir de 2022, à mettre en commun leur savoir-faire et à exploiter et optimiser ensemble leurs réseaux de distribution. Cela leur permettra de contrer la hausse des coûts dans le réseau de distribution, ce dont les clientes et clients bénéficieront directement à long terme. Pour assurer le fonctionnement optimal du réseau de distribution commun, les emplois et les sites des différentes régions seront conservés. Par ailleurs, un site dédié aux nouveaux modèles de coopération précurseurs dans les domaines de l’énergie et des infrastructures sera créé à Soleure.

 

L’électrification croissante des secteurs des transports et du chauffage représente un défi majeur pour le réseau de distribution. D’une part, des pics de puissance élevés sont enregistrés ponctuellement: par exemple, lorsque de nombreuses voitures électriques sont raccordées en même temps au réseau pour une recharge. D’autre part, les flux de charge dans le réseau ont changé: alors qu’auparavant, l’électricité circulait des grandes centrales aux consommateurs individuels, on a aujourd’hui de plus en plus de «prosommateurs», c’est-à-dire des consommateurs qui produisent plus d’électricité qu’ils n’en consomment eux-mêmes et qui souhaitent donc injecter leurs excédents dans le réseau. Il en résulte une plus grande complexité et des coûts d’exploitation du réseau de distribution plus élevés.

Pour relever ces défis, des investissements importants dans le réseau de distribution sont nécessaires, par exemple dans les domaines de la sécurité et de la technologie. Dans une grande zone de desserte interconnectée, une coordination étroite, la standardisation et l’automatisation permettent d’obtenir des gains d’efficacité considérables par rapport à plusieurs réseaux indépendants et plus petits. Cela apporte des avantages essentiels à la clientèle: la croissance des coûts liés à l’extension et au développement du réseau est maîtrisée, et les tarifs de l’électricité augmentent donc moins fortement. C’est la raison pour laquelle AEK, onyx et BKW ont décidé d’unir leurs forces: elles se regrouperont en 2022 et exploiteront ensemble leur réseau de distribution. Elles renforceront et approfondiront ainsi la coopération fructueuse qui existe déjà dans le secteur des réseaux électriques au centre de compétences de l’atelier de Luterbach. Ce regroupement doit être formellement approuvé lors des assemblées générales 2022 d’AEK et d’onyx. Les sociétés opéreront au sein d’une même entité à partir du 1er janvier 2022.

Les emplois et les sites seront conservés

Les sites situés dans les régions de l’Emmental, de la Haute Argovie, du Pays des Trois-Lacs, de l’Oberland, du Jura et de Soleure seront conservés. Ces bases régionales coordonneront les forces opérationnelles pour les interventions sur site. Des spécialistes qualifiés continueront à assurer le fonctionnement et la maintenance exigeante du réseau. Les emplois seront conservés. Les collaborateurs et collaboratrices continueront de développer le plus grand réseau de distribution de Suisse. Cela permettra de garantir un approvisionnement fiable en électricité à plus d’un million de personnes grâce à 425’000 raccordements et 22’000 kilomètres de réseau le long de l’Aar, depuis le Grimsel et jusqu’à Soleure et au Jura. Par ailleurs, un site dédié aux nouveaux modèles de coopération précurseurs dans les domaines de l’énergie et des infrastructures sera créé à Soleure.

Développement des activités de service au pied sud du Jura

La marque AEK, ancrée dans la région, continuera à être utilisée pour les activités de services dans les domaines de la technique du bâtiment, des TIC, de l’électricité et du chauffage dans la région du pied sud du Jura et sa présence sera étendue. Dans ces domaines, le réseau AEK est déjà l’un des plus grands prestataires de la région, avec environ 270 collaborateurs et collaboratrices ainsi qu’un chiffre d’affaires d’environ 100 millions de francs.

AEK entend renforcer encore ses capacités interdisciplinaires existantes avec AEK Build Tec et AEK Elektro, étant donné que la demande de solutions de technique énergétique et du bâtiment écologiques est en forte croissance et que, parallèlement, le besoin de rénovation du parc immobilier augmente. Un savoir-faire et des solutions dans le domaine de l’automatisation des bâtiments et de l’informatique sont également de plus en plus demandés avec la mise en réseau et l’intelligence croissantes des installations et systèmes individuels.

Dans le secteur du chauffage, AEK Pellets, avec son usine de Balsthal, est le premier producteur de pellets en Suisse. Dans un contexte de demande croissante de carburant neutre en CO2, on s’attend aussi à une poursuite de la croissance dans ce domaine. Il en va de même pour l’activité très fructueuse de contracting de BKW AEK Contracting.

Les activités de prestations d’électromobilité seront développées à l’avenir par BKW Smart Energy & Mobility. Les activités de l’ensemble de la chaîne de valeur ajoutée seront ainsi regroupées et développées au sein du nouveau centre de compétences. Dans tous les domaines de prestations, la coopération et le savoir-faire du réseau d’entreprises BKW, avec ses diverses compétences allant des infrastructures à la technique du bâtiment et à l’ingénierie, représentent une précieuse valeur ajoutée.

Au total, le réseau BKW du canton de Soleure et de la région de Haute Argovie offre plus de 600 emplois qualifiés dans les domaines de l’énergie, du bâtiment et de l’infrastructure, dont plus de 70 places d’apprentissage.