Interview avec Kristina Orehounig

«Avec les sources d’énergie décentralisées telles que le solaire, l’éolien et l’utilisation des rejets de chaleur, les bâtiments et quartiers jouent un rôle plus actif dans le système énergétique.»

L’interaction des différentes sources d’énergie avec les bâtiments et quartiers prend de l’importance: la complexité s’accroît. Kristina Orehounig, responsable du département des systèmes énergétiques urbains au Laboratoire fédéral d’essai des matériaux et de recherche (Empa) et chargée de cours à l’ETH de Zurich, explique dans une interview comment la science tente de coordonner cette interaction le plus efficacement possible.

La mise en œuvre du développement durable est un défi complexe. Quel est le rôle de l’interaction des différentes technologies dans l’avenir énergétique?
Avec l’utilisation accrue des sources d’énergie renouvelable et la décentralisation du système énergétique, l’interaction technologique prend de l’importance. La demande et la production d’énergie doivent être coordonnées en orchestrant les technologies de conversion et de stockage et les différents réseaux d’électricité, de chaleur ou de gaz.

Vos recherches se concentrent sur le développement de concepts durables pour la planification et l’exploitation des bâtiments. Quelle est la tendance?
Grâce aux sources d’énergie décentralisées telles que le solaire, l’éolien et l’utilisation des rejets de chaleur, les bâtiments et les quartiers jouent un rôle plus actif dans le système énergétique. La tendance s’éloigne de la focalisation sur les bâtiments individuels pour se diriger vers la mise en réseau de zones et de quartiers entiers.

Vos recherches portent sur l’intégration des systèmes d’énergie renouvelable et sur la simulation et l’optimisation des bâtiments et systèmes énergétiques urbains. Quels sont les défis auxquels vous êtes confrontée?
Avec la réorganisation du système énergétique, la planification et l’exploitation des bâtiments et quartiers sont de plus en plus complexes. Le passage au numérique devient une priorité: une grande quantité de données est nécessaire pour coordonner l’échange d’énergie entre plusieurs systèmes interconnectés. Ces données constituent la base des méthodes et concepts d’optimisation.

BKW est active au niveau international et est le plus grand fournisseur de prestations d’ingénierie (énergie, infrastructure et projets environnementaux) dans l’espace germanophone. Quelles évolutions observez-vous sur le marché européen?
Parmi les tendances, on observe le développement, la planification et l’intégration de systèmes d’énergie renouvelable, ainsi que des technologies de stockage et de conversion, des technologies Smart Home et Smart Grid. Les nouveaux modèles de vente, solutions de sous-traitance et autres services énergétiques prennent également de l’importance.

En collaboration avec votre équipe de l’Empa, vous développez également des stratégies de modélisation pour les systèmes multi-énergies. Quelles visions pourront être concrétisées à l’avenir?
La mise en réseau des secteurs concernés offre un énorme potentiel permettant d’intégrer davantage les sources d’énergie renouvelable et de rendre le système énergétique plus efficace. En même temps, le système devient toujours plus complexe: les modèles des différents niveaux et systèmes doivent donc être capables d’interagir. La recherche s’oriente vers des «Digital twins» pour une mise en réseau optimale des données. Grâce à ces images virtuelles de villes et de quartiers, des solutions intégrées peuvent être développées et testées.

Position BKW sur la révision de la LEne

Informations supplémentaires

BKW AG
Public Affairs
Viktoriaplatz 2
3013 Bern
Tel. +41 58 477 50 42
public.affairs(at)bkw.ch
www.bkw.ch

Haut de page