Un ancrage régional, un réseau international

BKW est une entreprise riche d’une longue histoire. Dans différentes régions, nous avons souvent été à l’origine de projets d’avant-garde. A une époque où le secteur de l’énergie subit une profonde mutation dont aucun détail n’est vraiment prévisible, il faut bien plus qu’une bonne stratégie et du courage pour réussir.

Il faut de la persévérance, un esprit d’entreprise et des objectifs de travail précis pour mener à bien cette transition dans un contexte qui reste tourmenté. BKW a ses racines dans la région de Berne, mais cela fait bien longtemps que son activité s’est étendue largement au-delà: depuis des années, nous rencontrons un grand succès non seulement en Suisse, mais aussi dans le reste du monde, et c’est à grands pas que nous poursuivons notre transition pour devenir un fournisseur de prestations énergétiques et de services d’infrastructure. 

BKW mise sur trois piliers: renforcer l’énergie, développer les réseaux et développer les prestations de services. Robuste, cette stratégie l’est aussi parce que, dans un contexte de mutations rapides, nous ne voulons pas attendre que la situation du marché évolue en notre faveur. 

Nous évoluons et nous réussissons

Le secteur de l’énergie est en pleine mutation: la production d’énergie destinée à être vendue sur le marché se fait actuellement à perte. Face à cette conjoncture, il est certes avantageux pour nous de céder à nos clients captifs environ 15% de notre production au prix de revient et de tirer un revenu solide des réseaux. Toutefois, la majeure partie de notre production est exposée aux prix du marché.

BKW a reconnu très tôt cette évolution et y a répondu dès 2012 en adaptant sa stratégie. Dans un contexte de mutations rapides, BKW se porte garant de solutions tournées vers l’avenir et économiquement viables. Nous apportons une contribution essentielle à l’évolution de la société dans les secteurs de l’énergie et des infrastructures modernes.

A cette fin, nous suivons résolument une stratégie qui nous assure stabilité, indépendance vis-à-vis de la variabilité des prix de l’électricité et souplesse. Nous nous basons sur les trois domaines d’activité que sont l’énergie, les réseaux et les prestations. Sans le développement et l’expansion des activités commerciales connexes ou élargies telles que les prestations de services, ainsi que d’importantes économies, BKW serait en effet en moins bonne posture aujourd’hui. 

Garantir la sécurité d’approvisionnement de manière intelligente

La faiblesse des prix de l’électricité, la sortie du nucléaire, le besoin accru en investissement dans la force hydraulique et la capacité d’importation toujours plus incertaine des pays voisins que sont l’Allemagne et la France constituent un défi croissant pour la sécurité de l’approvisionnement en électricité de la Suisse. A ce jour, les politiciens n’ont pas encore élaboré de concept, au sein de la Stratégie énergétique 2050, qui viserait à garantir la sécurité d’approvisionnement dans le futur.

BKW s’engage quant à elle en faveur d’un modèle qui s’oriente sur ces marchés dits de capacité. Pour simplifier, il s’agit en fait d’un marché supplémentaire destiné à la sécurité d’approvisionnement, bien qu’une instance faîtière achète de façon définie et centralisée les capacités nécessaires aux centrales. Un marché de capacité pourrait inciter à investir de manière ciblée et former une base pour la stabilité de l’approvisionnement à court et à long terme. 



Table ronde de BKW «L’approvisionnement en électricité 2.0: marché de capacité pour garantir la sécurité d’approvisionnement»

Dans le cadre du SwissECS 2017, BKW a convié les participants à une table ronde intitulée «L’approvisionnement en électricité 2.0: marché de capacité pour garantir la sécurité d’approvisionnement», en présence d’Urs Meister, chef Régulation & Analyse de marché. Felix Nipkow, responsable de projet Electricité & Energies renouvelables de la Fondation suisse de l’énergie (SES) et Hannes Weigt, professeur en économie énergétique à l’Université de Bâle, étaient également de la partie. Le débat, qui a permis d’aborder de nombreuses questions polémiques, était animé par Klaus Amman.


(en allemand)

Vous trouverez de plus amples informations relatives au marché de capacité sur notre blog.

Haut de page