«L’autorisation constitue une nouvelle étape importante»

L’Inspection fédérale de la sécurité nucléaire (IFSN) a validé le concept d’établissement de la post-exploitation technique pour la période qui suit immédiatement la déconnexion du réseau de la centrale nucléaire de Mühleberg (CNM). Stefan Klute, responsable général du projet Désaffectation CNM, prend position à ce propos en interview.

Berne, le 29 mars 2019

Stefan Klute, expliquez-nous la validation de l’IFSN?
L’établissement de la post-exploitation technique constitue la dernière phase de l’exploitation et englobe la période qui court de l’arrêt définitif du fonctionnement de puissance le 20 décembre 2019 jusqu’à la mise hors service définitive fin septembre 2020. Au cours de cette période, tous les systèmes de production d’électricité et d’autres systèmes devenus inutiles seront mis hors service. Nous déplacerons en outre tous les éléments combustibles dans la piscine de désactivation et nous mettrons en place le refroidissement autonome redondant de cette piscine. lorsque ces opérations auront été menées à bien, l’établissement de la post-exploitation technique sera achevé. L’IFSN a désormais confirmé que nous pouvons mettre en œuvre cette phase comme prévu, bien évidemment en respectant les mêmes normes de sécurité que celles qui prévalaient pendant le fonctionnement de puissance.

Que signifie l’autorisation de l’IFSN?
L’autorisation constitue une nouvelle étape importante vers la première désaffectation d’une centrale nucléaire en Suisse. Elle signifie que nous pourrons entamer les travaux d’établissement de la post-exploitation technique le 6 janvier 2020, juste après l’arrêt définitif du fonctionnement de puissance et les vacances de Noël.

L’IFSN a toutefois également imposé diverses requêtes. De quoi s’agit-il?
Les requêtes se rapportent à la démarche adoptée pour les travaux prévus. Nous devons par exemple déposer des plans de mise en œuvre détaillés. Les requêtes ne contiennent rien d’inattendu. Nous les satisferons en temps voulu et nous déposerons pour cela les pièces correspondantes auprès de l’IFSN, le cas échéant.

Quelles sont les prochaines étapes du projet de désaffectation?
Nous développons la planification détaillée des travaux pour que nous puissions entamer les tâches d’établissement de la post-exploitation technique juste après l’arrêt définitif du fonctionnement de puissance. Nous créons également d’autres documents pour satisfaire les requêtes de l’IFSN concernant d’autres autorisations, par exemple pour la première phase de la désaffectation au cours de laquelle plus aucun élément combustible ne sera présent dans la CNM d’ici 2024.

Comment le projet avance-t-il?
Jusqu’à la fin de l’année dernière, nous avons pu conclure tous les contrats à long terme. Nous avons une décision de désaffectation juridiquement conforme. Notre planification est très avancée et le financement de la désaffectation et de l’élimination des déchets est assuré. Nous sommes donc en bonne voie à tous points de vue.

Haut de page