Retour aux communiqués de presse

BKW est favorable à un encouragement des énergies renouvelables axé sur le marché et compétitif

Prise de position sur le projet de révision de la loi sur l’énergie 

BKW salue l’orientation du Conseil fédéral visant à rapprocher du marché l’encouragement des énergies renouvelables et à le rendre plus compétitif. Le modèle de contributions d’investissement proposé par le Conseil fédéral lui semble approprié à la fin d'encourager des investissements dans la sécurité d’approvisionnement.  

Le 3 avril 2020, le Conseil fédéral a ouvert la procédure de consultation sur la révision de la loi sur l’énergie (LEne). Cette révision vise à étendre les subventions aux énergies renouvelables indigènes et à les rendre plus compétitives. BKW soutient en principe l’orientation du Conseil fédéral, notamment en ce qui concerne le modèle de contributions d’investissement. Celui-ci prévoit des contributions d’investissement pour les projets de développement qui ne pourraient pas être mis en œuvre sans ces contributions. Le modèle ne garantit ni un achat permanent ni un prix d’achat fixe pour l’électricité renouvelable. Les investisseurs sont ainsi fortement incités à exploiter leurs installations de manière efficace et en fonction des besoins du marché. C’est pourquoi BKW le préfère clairement à d’autres modèles de promotion tels que la rétribution du courant injecté ou la «prime de marché flottante».

Des contributions pour l’énergie hydroélectrique, éolienne et de biomasse

BKW se réjouit par ailleurs que le Conseil fédéral prévoie des appels d’offres concurrentiels pour l’octroi de contributions d’investissement visant la promotion de grandes installations photovoltaïques. Toutefois, elle suggère que cet instrument ne soit pas limité aux seules grandes installations photovoltaïques. Si suffisamment de projets sont disponibles, les appels d’offres devraient également porter sur d’autres technologies telles que l’énergie hydroélectrique, éolienne et de biomasse.

Enfin, BKW estime que l’encouragement des énergies renouvelables ne doit pas être un état de fait permanent, mais qu’il doit simplement représenter un financement de démarrage pendant une phase transitoire.

Des appels d’offres neutres sur le plan technologique pour la sécurité d’approvisionnement

Parallèlement à la révision de la loi sur l’énergie, le Conseil fédéral propose une révision de la loi sur l’approvisionnement en électricité (LApEl). BKW salue l’intention du Conseil fédéral d’utiliser la réserve de stockage ainsi que la possibilité de lancer des appels d’offres pour de nouvelles capacités de production d’électricité (en hiver) comme instruments supplémentaires basés sur le marché afin de garantir la sécurité d’approvisionnement en électricité à court et à long terme. Toutefois, elle est favorable à des appels d’offres neutres sur le plan technologique qui n’excluent pas à l’avance les centrales au gaz. Celles-ci pourraient être nécessaires comme technologie de secours pour faire face à des situations critiques vers la fin de l’hiver et pourraient s’avérer judicieuses sur le plan économique en raison des coûts d’investissement relativement faibles. Comme de telles installations ne seraient utilisées que dans des situations exceptionnelles, leurs émissions de CO2 seraient faibles.

Vous retrouverez la prise de position complète de BKW (en langue allemande) en pièce-jointe.

BKW

Le groupe BKW est une entreprise spécialisée dans l’énergie et les infrastructures, sise à Berne. Il emploie environ 10 000 collaborateurs. Grâce à un réseau de sociétés et de compétences, il propose à ses clients une vaste gamme de solutions globales. Ainsi, il planifie, construit et exploite des infrastructures de production d’énergie et d’approvisionnement pour les entreprises, les particuliers et les services publics, et propose des modèles commerciaux numériques dans le domaine des énergies renouvelables. Aujourd’hui, le portefeuille du groupe BKW s’étend de la planification et du conseil en ingénierie pour les projets des domaines de l’énergie, des infrastructures et de l’environnement aux offres intégrées dans la technique du bâtiment en passant par la construction, les services et la maintenance de réseaux d’énergie, de télécommunication, de transport et d’eau.


Haut de page