Pénurie d'éléctricité

Depuis que l’Office fédéral de la protection de la population a identifié le thème de la «pénurie nationale d’électricité» comme risque majeur dans son analyse nationale des risques, ce sujet fait l’objet de nombreux débats dans les médias, les milieux politiques et les cercles spécialisés.

Vous trouverez ici des informations importantes des autorités fédérales et de BKW sur le thème de la pénurie d’électricité. 

Qu’est-ce qu’une pénurie d’électricité?
Contrairement à une panne générale, l’électricité est disponible. Cependant, la demande est plus importante que l’offre. Une pénurie d’électricité peut par exemple se produire lorsque les niveaux d’eau des rivières et des lacs de retenue sont bas, que la production nationale d’électricité est donc limitée et que le déficit ne peut pas être comblé par des importations supplémentaires. Lorsque cette situation se produit, OSTRAL (Organisation pour l’approvisionnement en électricité en cas de crise) est activée sur ordre de l’Approvisionnement économique du pays (AEP). Dans les cas extrêmes, la Confédération prend en charge la gestion centralisée de toutes les centrales électriques et de la consommation. BKW devrait dans ce cas mettre sa production à disposition pour l’approvisionnement de toute la Suisse. La décision d’approvisionner les clients ne reviendrait alors plus à BKW.​

Comment OSTRAL gère-t-elle l’offre et la demande en électricité?
Dans un premier temps, le Conseil fédéral invitera l’ensemble de la population et des entreprises à économiser l’électricité. Dans un deuxième temps, certains consommateurs électriques seront interdits, comme par exemple: saunas, spas, piscines, climatisations, éclairages de vitrines, enseignes lumineuses, escaliers roulants ou ascenseurs. Si ces mesures ne suffisent pas, tous les consommateurs dont la consommation annuelle est supérieure à 100’000 kilowattheures (kWh), soit les gros consommateurs, seront contingentés dans une troisième étape.

Se préparer au contingentement?
Le contingentement s’applique à tous les gros consommateurs (consommation annuelle de plus de 100’000 kWh), quel que soit leur secteur. Le Conseil fédéral peut fixer des exceptions. Il est donc demandé à tous les gros consommateurs de réfléchir et d’élaborer un concept leur permettant de maintenir leur activité commerciale tout en économisant par exemple 10% ou 20% de leur consommation d’énergie électrique.

Quand une déconnexion cyclique (à tour de rôle) se produit-elle?
Si le contingentement ne devait pas suffire, la dernière étape consisterait à déconnecter de manière cyclique des tronçons entiers du réseau, avec 4 heures d’interruption et jusqu’à 8 heures d’approvisionnement dans un premier temps. Les consommateurs pour lesquels l’approvisionnement est critique, tels que les hôpitaux, les organisations de secours, les services des eaux et les communications, ne seront pas concernés dans la mesure du possible. Les exceptions seront déterminées par le Conseil fédéral. Les déconnexions cycliques ayant des conséquences importantes sur l’économie et la population, il faut donc les éviter à tout prix.

Vous trouverez l'essentiel en un coup d'œil dans notre dépliant.

Questions fréquentes et réponses

Toute utilisation efficace et économe de l’électricité peut contribuer à prévenir ou à atténuer une situation de pénurie. Cela vaut pour les particuliers comme pour les entreprises.  

 

Des économies de cette ampleur sont généralement possibles sans qu’il soit nécessaire d’intervenir dans la production. La plupart des gros consommateurs se focalisent en premier lieu sur une réduction de l’éclairage, de la ventilation et de la température dans les bureaux, les garages ou la production.  

 

Si un contingentement était mis en place, il concernerait probablement un mois entier. Cela signifie que vous pouvez soit prendre des mesures constantes et durables, soit passer par exemple à une semaine de quatre jours et réaliser des économies d’énergie importantes sur un seul jour chaque semaine. Mais il est aussi possible de produire à plein régime pendant trois semaines et d’arrêter la production pendant une semaine. 

 

Les gros consommateurs possédant plusieurs sites au sein d’un réseau de distribution ont la possibilité, dans le cadre de la mesure de contingentement, de gérer leur contingent d’électricité de manière cumulée sur tous les sites. Pendant une pénurie d’électricité, ils peuvent par exemple geler totalement un site et poursuivre l’exploitation ordinaire d’un autre site. Cela n’est pas possible dans le cas d’un contingentement immédiat.

Si une entreprise est intéressée par une gestion cumulée sur plusieurs sites, elle peut s'adresser au gestionnaire de réseau de distribution compétent.

Cette décision incombe au Conseil fédéral. La première phase comprend une campagne de sensibilisation. OSTRAL fournit d’ores et déjà de précieuses à ce sujet.

 

La sécurité d’une alimentation électrique sans aucune interruption n’existe jamais. Différents facteurs peuvent provoquer une coupure de courant. Si votre entreprise met en œuvre des processus critiques, nous vous recommandons d’envisager l’acquisition d’installations d’alimentation électrique sans interruption (groupes électrogènes de secours / batteries plus importantes). Cette recommandation est valable indépendamment d’une éventuelle pénurie d’électricité.  

 

BKW et les experts du secteur estiment qu’une pénurie d’électricité et les mesures correspondantes pourraient survenir durant les semestres d’hiver.

 

La réponse est non. Si une déconnexion se produit, cela concerne tous les compteurs électriques alimentés par la même ligne.

 

Ce n’est pas BKW mais le Conseil fédéral qui décide des éventuels contingents et restrictions de consommation. Les délestages électriques sont prescrits en tout dernier recours et devraient être évités à tout prix. 

 

Si des déconnexions cycliques (à tour de rôle) se produisent, l’électricité autoproduite peut être utilisée par vous-même. Mais pour cela, il faut que l’installation permette techniquement cette autoconsommation en mode autonome (régime en îlot). Pour toute question, veuillez vous adresser à votre entreprise d’installation électrique. 

 

Un groupe de secours ou un groupe électrogène de secours est une installation d’approvisionnement électrique de remplacement qui assure, pour une durée limitée, la disponibilité de l’énergie électrique grâce à une source d’électricité supplémentaire indépendante du réseau. Un groupe de secours fonctionne en parallèle avec le réseau électrique pendant 60 secondes au maximum, c’est-à-dire qu’il faut installer un sectionneur afin que le groupe de secours ne fonctionne pas en même temps que le courant est prélevé sur le réseau ou injecté dans le réseau. Cela permet d’éviter que le fonctionnement du groupe de secours ne perturbe la stabilité du réseau. 

 

En principe, les groupes de secours sont des installations de production qui doivent répondre aux exigences légales applicables en la matière. Par conséquent, il existe une obligation de déclaration des groupes de secours auprès du gestionnaire de réseau. Cela peut également entraîner, selon l’installation, des obligations visant à éviter les répercussions indésirables sur le réseau de distribution. Votre entreprise d’installation électrique peut vous conseiller à ce sujet et se charger de la déclaration auprès du gestionnaire du réseau de distribution le cas échéant.  

L’obligation de déclaration du groupe de secours au gestionnaire de réseau n’est en principe supprimée que si l’installation n’est pas reliée de manière fixe ou seulement enfichable à l’installation domestique. 

Veuillez vous adresser à votre entreprise d’installation électrique pour la mise en place d’un groupe de secours approprié. 

 

La réponse est non. Conformément à la législation sur l’énergie, une éventuelle électricité excédentaire provenant d’un groupe de secours n’est pas soumise à rémunération. Conformément à l’article 15, alinéa 1 de la loi sur l’énergie, seuls l’électricité excédentaire provenant d’énergies renouvelables et d’installations à couplage chaleur-force alimentées totalement ou partiellement aux énergies fossiles ainsi que par du biogaz doivent faire l’objet d’une rétribution.  

 

Vous trouverez de plus amples informations ainsi qu’une brochure complète sur ostral.ch

 

Nous nous tenons volontiers à votre disposition pour répondre à vos questions au numéro suivant : 

+41 844 121 113

Photovoltaïque

Une rémunération de votre excédent de production est possible uniquement si l’installation photovoltaïque Plug & Play a été déclarée chez nous par une entreprise d’installation électrique. Il n’existe pas de subvention fédérale (rétribution unique) pour les installations photovoltaïques Plug & Play. Sans une déclaration correspondante avec une demande de raccordement (DR), un avis d’installation (AI) et la commande d’appareil, il n’y a pas de rémunération de l’énergie éventuellement injectée (compteur bidirectionnel nécessaire).

 

Seulement si votre installation fonctionne indépendamment du réseau électrique. Pour toute question concernant votre installation, veuillez vous adresser à votre entreprise d’installation électrique.

 

Les installations photovoltaïques Plug & Play se composent d’un ou de plusieurs modules solaires avec, la plupart du temps, un onduleur de module (micro-inverseur) ou un onduleur régulé et un câble avec fiche pour chacun.

Dès que l’installation est en service, l’électricité produite alimente directement le circuit électrique du bâtiment et est directement consommée par le client ou la cliente dans le meilleur des cas.

Oui, vous pouvez installer un système photovoltaïque Plug & Play. Plusieurs installations photovoltaïques Plug & Play peuvent être mises en place. Toutefois, la puissance maximale de 600 watts par circuit de compteur (= maison individuelle ou appartement dans un immeuble collectif) ne doit pas être dépassée. L’installation photovoltaïque Plug & Play ainsi que tous les consommateurs enfichables (appareils de chauffage électriques, etc.) doivent être conformes aux prescriptions de l’ordonnance fédérale sur les matériels électriques à basse tension (OMBT).

Pour savoir si une installation solaire est autorisée ou non par la Confédération, vous pouvez vous adresser directement au service d’homologation, l’Inspection fédérale des installations à courant fort ESTI (https://www.esti.admin.ch/), ou vous renseigner auprès du fabricant de l’installation.

Toutes les installations photovoltaïques Plug & Play enfichables (moins de 600 W) doivent être déclarées à BKW par leur propriétaire. En tant que cliente ou client de BKW, veuillez envoyer une copie de la déclaration de conformité jointe au produit à l’adresse e-mail [email protected].

Pour les installations de plus de 600 W, la déclaration et le raccordement doivent être réalisés par une personne qualifiée concessionnaire.

Fiche d’information de l’ESTI sur les installations photovoltaïques Plug & Play

 

E-Mobility

Aucune restriction n’est actuellement en vigueur. Si le Conseil fédéral devait lancer des appels à l’économie à la population, cela concernerait tous les consommateurs électriques.