De l’électricité pour le Lötschental

Dans le Haut-Valais, la nouvelle centrale hydroélectrique apparaît en surface à proximité de la Lonza. La topographie complexe du Lötschental exige une planification minutieuse du projet afin de garantir la sécurité face aux dangers naturels et de continuer à approvisionner la région en électricité à partir d’énergie hydraulique.

Avec une puissance de 5,2 MW, la centrale hydroélectrique de Wiler-Kippel sera connectée au réseau dès 2021. La production d’électricité annuelle atteindra 14 GWh, ce qui permettra de couvrir les besoins moyens en électricité de 4000 ménages. La centrale électrique sera alimentée par l’eau du Langgletscher qui, par l’intermédiaire de la Lonza, fera fonctionner les deux puissantes turbines Francis à axe horizontal avec un débit de 6,0 m3/s chacune. A titre de comparaison: aux Jeux olympiques de Rio, la piscine avait une contenance de 3750 m3. Avec le volume d’eau turbiné par la centrale hydroélectrique de Wiler-Kippel, la piscine olympique pourrait être remplie en un peu plus de cinq minutes.

Le Lötschental présente des dangers d’avalanches considérables. En outre, la Lonza est souvent sujet à des crues. La réussite du projet dépend d’une planification prudente et prévoyante. Ainsi, dans un premier temps, le Wilerbach a été détourné de 200 mètres environ pour contourner le mur d'enceinte. Mais les composants utilisés dans la centrale apportent aussi une contribution essentielle à la sécurité. C’est par exemple le cas d’une conduite forcée spéciale: un tuyau en béton avec âme en acier présente une grande stabilité, et par son poids, résiste à la pression indésirable des crues.

Données du projet

  • Durée du projet: 2010-2021
  • Exécution: automne 2018 – automne 2021
  • Maître d’ouvrage: Kraftwerke Wiler-Kippel AG
  • Hauteur de chute: 53 m
  • Débit d’équipement: 12,0 m³/s
  • Conduite forcée: ø 2,0 m, longueur 1500 m
  • Nombre de turbines: 2
  • Puissance installée: 5,2 WM
  • Production d’électricité annuelle: 14 GWh
  • Coûts du projet: 22 millions CHF

Faits du projet

  • Captage avec seuil de barrage mobile, vidange de fond, grilles fines et dessableur
  • Garantie de la remontée et la dévalaison piscicoles à l’aide de passes à fentes et de cavités de flottaison pour poissons
  • Construction à 1300 m d’altitude avec prise en compte permanente des risques naturels d’avalanches, de crues et de coulées de boues
  • Le chantier de construction couvre une surface de près de 85000 m².
  • 5700 m³ de béton, 53500 m³ de déblais et remise en place
  • Le projet comprend également deux extensions de la Lonza comme mesures de substitution, ainsi que la création d’une zone humide.
Haut de page