L’eau chaude – un sujet brûlant

L’eau chaude est bien plus qu’un confort. Pour la plupart des habitants des pays occidentaux, elle fait partie des ressources indispensables. Les solutions de production d’eau chaude les plus judicieuses sur le plan écologique reposent sur des systèmes combinés qui font intervenir le solaire thermique. Mais pour réduire les coûts et les émissions de CO2, il est également possible d’adopter un mode de consommation plus économe.

Combien consommons-nous?

La consommation moyenne quotidienne par personne au sein d’un foyer représente 40 à 60 litres, à une température d’environ 40 à 60°C. Si vous prenez un bain chaque jour, ce chiffre peut rapidement doubler ou tripler.

«L’idéal est d’opter pour une pompe à chaleur pour le chauffage et la production d’eau chaude, d’optimiser l’isolation et d’adopter les bons réflexes au quotidien.»

Herbert Giger, BKW

Préférer la douche au bain.

Une douche consomme quatre fois moins d’eau qu’un bain.

Ne pas remplir la baignoire à ras bord

Nul besoin de remplir entièrement la baignoire alors que vous allez occuper une partie de son volume. Entrez dans l’eau alors que le niveau est encore bas.

Fermer les robinets

Fermez le robinet pendant que vous vous lavez les dents ou que vous vous savonnez les mains.

Economiser l’eau pendant la vaisselle

Lorsque vous lavez une grande quantité de couverts ou de plats, veillez à ne pas laisser couler l’eau chaude en permanence.

Opter pour un pommeau de douche intelligent

Vous pouvez réduire votre consommation de moitié en choisissant un pommeau de douche économe (injection d’air, limiteur de débit, jet éco ou bouton poussoir «stop douche»).

Remplacer les robinets à deux manettes

Avec des robinets à deux manettes, vous mettez plus de temps à obtenir la température souhaitée. Remplacez-les par des mitigeurs monocommande.

Ne pas dépasser 60°C

Si vous disposez d’un système de production d’eau chaude individuel, réglez votre chauffe-eau pour que la température n’excède pas 60°C. Vous réduirez ainsi les pertes de chaleurs et les dépôts de calcaire.